Avec Barré, et pour le barrage #amha #My2cents

Mon cher journal, c’est dur en ce moment tu sais. Je souffre. Mon petit cœur saigne.

Je me fritte avec mes vieux potes à cause de ma radicalité et de mes pénibles exigences, et je n’aime pas ça. Je me fritte avec mes réseaux gauchistes parce que beaucoup s’abstiendront, et je n’aime pas ça. Et avec tout ça j’essaye de discuter (tu me connais, peux pas m’empêcher) sans passer pour un moralisateur ou un donneur de leçons, pas facile.

Je vais essayer de te dire ce que je pense vraiment pour éviter au moins les ambiguïtés, parce que souvent sur les réseaux on s’emballe, et même maintenant avec 500 caractères, c’est parfois un peu court pour être clair.

Je profite du billet énervé de Barré pour illustrer tout ça ( dispo ici ) parce que même si c’est toujours idiot de faire des généralités, j’ai l’impression qu’il représente pas mal un certain nombre d’abstentionnistes. Je vais donc donner ma position en réponse à cette vidéo.

( je ne suis pas fan du style trash de Barré, mais sur le fond il dit parfois des choses intéressantes et je constate au passage que la chasse au subversif continue dans le service public )

Cliquer sur l’image pour lancer la vidéo Facebook

Ma position

  • « Victoire de l’abstention » Oui, l’abstention n’est pas respectée dans ce pays, le vote blanc ne sert à rien, les camemberts de Pujadas n’auront que 2 couleurs au soir de l’élection, ignorant des millions de français. Il pourrait y avoir 90% de votes blancs, ça ne changerait rien. Ce n’est pas la démocratie.
  • « Vous faites le jeu du FN » Oui, on en a soupé. Et oui on a le droit de se plaindre même si on s’abstient. Il n’y a aucune ambiguïté en ce qui me concerne : les responsables d’une éventuelle élection de Marine Le Pen sont
    • ses électeurs
    • les PS et LR en place depuis des décennies
  • « Allez plutôt faire la morale aux 15 millions de gens qui ont voté pour des mis en examens ». On ne peut plus d’accord, l’immoralité de ce pays me rend malade.

Personnellement je pense que le seul combat qui vaille aujourd’hui est celui de la conquête démocratique, la fin de la représentation systématique, un bouleversement institutionnel majeur. Les tensions montent de partout, notamment parce que nous ne nous parlons pas. Nos institutions nous l’interdisent, elles nous divisent en camps qui doivent choisir leur chef, puis se battre pour lui. C’est puéril.

« Les gens qui se parlent ne se font pas la guerre »

Au quotidien je combats le système électif et le fascisme néo-libéral. Pour changer le système je ne sais pas trop comment faire, je ne vois à priori que 2 alternatives :

  • soit on prend les armes, pas mon truc
  • soit on construit, on soutient aussi maigres soit-elles les initiatives démocratiques de la société civile et des institutionnels qui prétendent vouloir prendre cela en compte.

Je suis pas du genre optimiste, mais malgré la défaite, je ne vais pas bouder le potentiel réveil d’une vraie gauche qui a manifestement encore besoin de temps.

Je pense que l’extrême droite nous plongerait dans une situation de guérilla civile (larvée ou réelle) qui nous détournera de ce qui se bâtit actuellement. Et puis je crois à l’urgence de protéger des gens qui sont en danger immédiat autour de nous.

Je voterai Macron, sans état d’âme, et je le combattrai. C’est justement parce que je sais trop bien que ces élections sont une farce démocratique que je ne sanctifie pas mon vote et que je ne lui donne pas plus d’importance que la simple nécessité ponctuelle d’enfoncer le plus possible les bruits de botte.

Je sais bien que Macron fera encore monter le FN, mais je ne cracherai pas sur au moins 5 ans de rab pour pouvoir travailler et protéger les plus faibles.

 

Le revenu de base est-il un piège à con?

Bonne question :

L’avis de Lepage :

Mon avis? Je n’en sais rien.

Je me pose beaucoup de questions.

J’adore Franck Lepage, j’écoute beaucoup Friot (Salaire à vie), j’entends nombre de leurs arguments, souvent j’acquiesce. En gros la question posée est le Revenu de base est-il la « roue de secours du capitalisme »? Le grand capital inquiet de l’incapacité des masses à consommer le produit de son productivisme suicidaire veut-il faire subventionner le gavage par l’Etat? Certainement.

Mais première chose à rappeler, de quel Revenu de base parle-t-on?

Oui les plus libéraux rêvent d’un revenu de base qui finisse de pulvériser l’Etat en « simplifiant » la protection sociale. Il existe à l’opposé un Revenu de base de gauche qui vise l’émancipation de l’individu, pas son aliénation finale. Les schémas de société proposés sont diamétralement opposés.

Ce dont je suis convaincu c’est que la situation est très grave et qu’un changement radical est nécessaire. Je pense que la seule solution est fraternelle. Le « réalisme »économique est pour moi une religion. Je suis athée.

Les voies explorées du revenu de base de gauche et du salaire à vie sont toutes deux fondamentalement révolutionnaires en ce sens qu’elles percutent de plein fouet la « valeur travail ». Il me semble qu’il est important de travailler justement, d’échanger, que rien n’est évident et que le plus beau cadeau qu’on puisse se faire est de ne pas perdre des yeux que beaucoup d’éducation reste à faire, que le changement est la chose la plus difficile à obtenir d’une société, et surtout que ces deux propositions disruptives sont sœurs. C’est pour cela que j’ai particulièrement apprécié d’entendre Baptiste Mylondo et Bernard Friot débattre sans concession mais affirmant haut et fort tous les deux que nos objectifs sont communs (à voir ci dessous).

Cher Franck, ne nous traitons pas de cons, travaillons 🙂

Kit d’apprentissage : clavier, souris, copier/coller, les bases.

J’ai passé pas mal beaucoup énormément trop d’heures à faire un kit d’apprentissage pour un atelier destiné aux membres de notre association Université Populaire du Numérique de Damgan. Comme j’ai pu le mettre à l’épreuve du feu et qu’il m’a semblé d’une efficacité non nulle, je me permets de le partager.

Il s’adresse à des plus ou moins grands débutants. Je pense qu’il peut aussi bien servir à expliquer des choses à un proche qu’à faire une formation pour un groupe.

Tout est disponible sur GitHub. Il n’a pas la prétention d’être parfait, mais devrait au moins pouvoir servir de bonne base.

Contenu du kit

Une présentation revealjs incluant des exercices pratiques à faire faire aux auditeurs : souris et clavier

bases-pres

Une page d’accueil pour les auditeurs listant les différents exercices. Elle leur permet de démarrer facilement le bon exercice proposé par l’animateur.

bases-exercices

Bonus

Un article sur le blog de l’association détaille le clavier. Cet article est destiné aux débutants. Il a été revu, testé et validé par notre experte @GeekMamy qui assure, je cite, « avoir appris des choses ». Bref, c’est du lourd.

base-blog

 

Scandale! Il prétendait ne rien monétiser, ce qu’il a fait va vous estomaquer!

Imposteur! C’est le premier mot qui nous vient à l’esprit quand on évoque ce malfaiteur.

Alors que ce triste Sir prétend depuis plus de 10 ans ne rien monétiser de ses pitoyables « productions » musicalo-pathétiques, nos inspecteurs en fact checking ont passé au crible son dernier méfait, les résultats sont édifiants.

La vidéo d’abord (à surtout ne pas regarder ni partager)

 

Et maintenant les faits!

Placement produit

Le placement produit consiste à insérer discrètement des produits dans une vidéo en faisant genre que j’ai pas fait exprès et que t’as même pas vu qu’en fait je suis grassement payé pour les faire apparaître dans ma vidéo qu’elle fait 3 millions de vues par heure. Comme on peut le voir ci dessous dans cette magnifique infographie, aucun doute, cet ignoble individu a touché des sommes très certainement colossales pour faire la promotion du livre Surveillance:// de Tritan Nitot

scandal

Un œil aguerri saura également retrouver quelques références discrètes mais non moins coupables!

scandal3

Name dropping

Technique au combien sournoise qui consiste en un matraquage de notifications à des relais d’influence en les signalant comme figurant dans le dit contenu. « Tout flatteur vit aux dépends de celui qui le follow! »

Flagrants délits de name dropping massif :

scandal2

Message subliminale

Là on touche le fond ! Même chez HEC en neuro-marketing on n’enseigne plus cette technique sauvage d’incrustation flash d’image imperceptible à l’œil nu mais qui s’imprime dans votre cortex sub-libidineux antérieur. Il aura fallu toute la sagacité de nos experts pour trouver la trace de ces procédés délictueux passibles de 3 ans de déconnexion ADSL. Rendez vous à la seconde 6:18, vous n’en croirez pas vos yeux!

scandal4

Quand on pense que cet individu se répand depuis des siècles dans tous les média pour faire la morale à tout le monde alors qu’il n’est au final qu’un manipulateur et un tricheur !

Selon nos calculs avec toutes les marques citées le jcfrog se fait au bas mot entre 3 et 4 millions d’euros par vidéo. Pas étonnant que Monsieur puisse s’acheter un château au bord de la mer!

La riposte

Partagez massivement ce post, le monde libre doit savoir, il faut absolument stopper cet individu qui ne recule devant aucune bassesse pour assouvir sa soif de pouvoir et d’argent.

 

Je vais voter pour un Président de la République, et c’est lamentable.

Un petit point sur là où j’en suis, sachant que ça peut changer 🙂

Ce que je pense

La situation est apocalyptique sur tous les fronts : inégalités, guerres, environnement, des scientifiques en sont à calculer la probabilité que l’humanité survivra à ce siècle. Il nous faut réagir de façon massive et radicale, mais nous sommes ultra minoritaires à être prêt au changement. C’est insupportablement trop long et ingrat, mais je reste pour l’option du combat pacifique et de l’éducation populaire plutôt que celle des fusils. Ça ne m’intéresse pas d’imposer un nouvel ordre qui n’aurait pas la légitimité de la décision populaire. J’ai bien conscience de mes infimes probabilités de succès, notamment parce qu’il nous faudra beaucoup de temps et qu’on n’en a plus, mais on a connu pire.

Ce que je vise

exemplepub_mJe ne crois qu’à une solution, révolutionnaire : la démocratie. « Mon ennemi c’est la représentation ». Elle porte en elle toutes les opportunités de corruption et d’immobilisme. Il faut que les décisions politiques soient prises en assemblées citoyennes tirées au sort. Il y a un assez large consensus pour dénoncer les lobbies, voter pour leurs interlocuteurs n’a aucun sens. Pas de « tous pourris » ici, mais « trop de pourris ou de soumis » oui. Et puis ça n’a rien de personnel, c’est systémique. Voir vidéo plus bas.

Guerre, nucléaire, OGM, valeur SMIC, 35h, … toutes ces questions concernent plus les citoyens que ceux qui prennent les décisions à ces sujets. Quant à voter pour un Président d’une République si archaïque et verticale est tout ce contre quoi je me bats : nous n’avons pas besoin de chef. L’intelligence collective est tellement plus experte. Il faut convaincre les citoyens qu’ils ne sont pas forcément plus incompétents que David Douillet ou Nadine Morano pour décider de notre avenir.

Ce que je vais faire

Je vais voter pour un Président de la République. Et c’est lamentable. Je vais continuer jour après jour à défendre mes idées, essayer d’écouter celles des autres, m’engager. Ce n’est pas dans 6 mois qu’on aura de quoi mettre le système par terre pour le reconstruire ensemble ( même si je reste vigilent et ouvert à toute opportunité 🙂 ), je doute que mon abstention serve à quelque chose. Je ne crois pas qu’on évitera 2017, on fera tout pour éviter 2022. J’irai donc remplir mon « devoir de citoyen » auquel je ne crois pas pour simplement essayer de freiner les plus réactionnaires, cela en respectant les abstentionnistes, les votes blancs, les votants. J’irai probablement voter pour un programme avec des idées les moins éloignées des miennes tout en affirmant que voter pour un chef ce n’est pas la démocratie.

Si tu m’as compris, je suis pour la promotion de la Démocratie avant celle de mes opinions, aussi tranchées soient-elles. En ce sens je ferai également la promotion du mouvement MaVoix pour les législatives, seule initiative disruptive à ma connaissance qui me semble vouloir nous éloigner de la soumission dans laquelle on se complaît.

Ne rien lâcher, s’engager au quotidien, travailler à la promotion de ce en quoi je crois, refaire le monde tous le jours sans se soucier de ceux qui raillent les utopies, ne pas sombrer dans la dépression, en essayant de ne jamais oublier qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner.

Un autre truc : écrire les rares jours où on y croit et se taire tous les autres 🙂

PS : à propos de la décision politique, une petite vidéo qui illustre bien que nos votes ne servent pas à grand chose

source image

Présentations et ressources graphiques en #cc0

screenshot-2016-11-19-17-32-37

Hello camarade,

je produis des présentations pour notre Université Populaire du Numérique de Damgan. Du coup ça vaut ce que ça vaut mais j’ai du matériel à partager:

  • une présentation « Les forums » : voir en ligne
  • une présentation « Les données » (fichiers, programmes, numérique…) : voir en ligne
  • les ressources graphiques qui vont avec : les quelques photos viennent de pixabay ou autres fournisseur d’images CC0 mais les illustrations sont de moi ( sauf cat.gif, blabla.png , merci.png , et 4 avatars faits avec FaceYourManga  )

assets

Les présentations utilisent revealjs. Comme j’essaye d’être très light sur les slides, c’est sûr que ce n’est pas très intéressant sans la présentation orale qui va avec. Mais bon, y’a peut-être des choses à récupérer pour certains.

Le zip de la pres forums : télécharger forums.zip

Le zip de la pres données : télécharger données.zip

Quelques sources SVG

Des icônes « forum », « blog », « email » : télécharger icones.svg

screenshot-2016-11-19-09-48-04

Des motifs paquets, données, …  : télécharger robot.svg

screenshot-2016-11-19-09-47-07

Une illustration « factory » ( imaginons l’ordinateur comme une usine, programmes = machines outils, données = matières premières ) : télécharger factory.svg

screenshot-2016-11-19-09-46-58

Si tu connais des endroits faits pour le partage de ressources éducatives libres, ça m’intéresse, pour prendre et pour donner.

Merci.

 

Saleté de canapé

Ils gagnent du terrain. Ils n’ont pas grand mérite, les Trumpétistes ont le champ libre parce que notre modèle c’est de déléguer, d’abandonner. Depuis les 30 glorieuses nous avons pris l’habitude de nous asseoir dans les canapés du confort d’une paix opulente et de ne plus nous occuper de ce qui nous lie, le commun. On a profité, optimisé. Puis vinrent les crises, mais elles ne nous ont pas réveillés. Le sédatif est puissant.

karine-le-marchand-desarme-les-politiquesPeut-être parce que le plus grave de tout est arrivé, la télé. Au fond de nos canapés à écouter la messe toujours plus libérale et comptable, on s’est vautré dans la futilité, on a abandonné tout engagement, toute politique, on nous a convaincu que nous avions le moins pire des systèmes : c’est terrible, les français se croient sincèrement démocrates.

On regarde des prétendus débats politiques où des gens qui proposent tous le même monde s’insultent de façon très télégénique, puis vont vendre leur soupe sur le canapé de Karine Le Marchand. Et on tolère ça.

Nous vivons dans une société ou des gens se croient des citoyens concernés parce que tous les 5 ans ils vont mettre un bulletin dans une urne et payent des impôts.

Aux commandes une caste homogène qui accumule les scandales. Mais nous sommes contents, le canapé commence à schlinguer mais il est toujours confortable. On peut y râler, les insulter, se désoler, mais de toute façon « qu’est ce qu’on peut faire? ».

On peut tout faire, on a bien fait la sociale! Il suffit de changer, se remettre en mouvement, ne plus laisser faire les « professionnels » qui privatisent le monde.

Beaucoup aujourd’hui se croient très intelligents et pragmatiques en abondant dans le sens de la destruction du commun : « on n’a plus les moyens » parait-il. Nous sommes riches, l’argent dégueule de partout. Je le sais, je suis un bourgeois. Les classes moyennes se plaignent et c’est honteux. Bien pire les ultra riches font ce qu’ils veulent de ce monde soumis qui leur a donné toutes les clés.

Non le monde n’est pas fasciste, le néo-libéralisme l’est. Trump ce n’est pas que la victoire du racisme, c’est aussi la victoire de l’égoïsme et de l’abandon du commun. Comble de l’arnaque, on place en face pour défendre l’intérêt général et le progressisme des Clinton ou des Hollande. Des bolchéviques quoi.

Bien sûr qu’il y a le KKK et des voyous sexistes, homophobes et racistes. Mais des latinos et des femmes ont significativement voté pour Trump. Les boutiquiers sont boutiquiers avant d’être quoi que ce soit d’autre. Beaucoup de gens n’ont aucune conscience politique, c’est has been de penser. Business first. Trump promet des emplois? des taxes qui baissent? Go for it! J’ai une boutique à faire tourner moi, alors me saoule pas avec tes droits de l’homme et autres niaiseries de bobos comme la fin du monde.

Pour moi tout est là. On  fait société ensemble dans l’humanisme ou on fait du business. On me dira peut-être que les 2 sont conciliables. Plus je vieillis plus je pense le contraire. Et puis nous sommes au bout de la route. Jamais l’humanité n’a été dans une menace d’effondrement si concrète. On n’a plus le temps, il faut choisir son camp, celui de l’action, ou de l’abandon.

L’abandon c’est rester dans le canapé à regarder Hanouna, ou JPPernault, peut-être le plus dangereux et influent trumpétiste sévissant en France depuis des décennies, apôtre indélogeable du veau d’or et de l’égoïsme. Ce genre de type à qui si tu parles de fraternité te demandera d’abord « combien ça coûte? ».

jpp

Quant à l’action, à mon humble avis, ce n’est pas de trouver un nouveau chef mieux que les autres, le sauveur, non, c’est de se faire violence et admettre que l’idée de chef est morbide, surtout aujourd’hui alors que la technologie donne tant de pouvoir à des têtes de pyramides ( ceci n’est pas une allusion cachée aux illuminatis 🙂 ). Il nous faut comprendre que nous sommes tous légitimes à mener le monde, ensemble. Ca s’appelle la démocratie et on n’a jamais essayé. Je pense que c’est notre dernier espoir, et ça demande peut-être plus que ce dont nous sommes capables. Mais c’est la seule option sur laquelle je m’engagerai jusqu’au bout.

Il n’y a pas d’autre alternative que de combattre ceux qui veulent nous faire croire qu’il n’y a pas d’alternative. #TINA #ALaFinCEstNousQuOnVaGagner

TINA by @sknob

tina

 

src photo

ça va mieux

Ca va mieux.

Je suis un nanti. Je ne manque de rien. Tout va bien. Tout va mieux.

Je regarde la télé, le journaliste de France 3 défend le service public en m’expliquant que les impôts baissent pour les classes moyennes, et il ajoute que “c’est une bonne nouvelle”. Faut dire que les classes moyennes souffrent tellement, si tu savais.

Donc oui c’est une bonne nouvelle. A l’hôpital de mon territoire on ne met que 5 heures à attendre aux urgences, demain on attendra 6 ou 7, mais c’est cool, je vais pouvoir changer d’iPhone. Et puis on devrait aussi pouvoir économiser sur les salaires vu le taux de burnout chez les urgentistes, ça aussi c’est une bonne nouvelle !

De toute façon je paye une fortune une mutuelle. Là aussi ça va mieux, grâce à nos petits bijoux du tracking on va pouvoir baisser les cotisations de gens qui le méritent. Les gras du bide qui ne font pas de footing payeront pour les gens bien, et ça c’est cool.

Toutes ces inepties sur la solidarité, la mutualisation du risque dans un monde complexe qui prendrait en compte la difficulté d’encaisser les accidents de la vie, l’indicible dette de chacun au commun, c’est bon pour la vieille gauche archaïque, soyons moderne, soignons les bien portants avec l’argent des paumés. Responsabilisons!

Mes enfants n’ont plus de transports en commun pour leur lycée de secteur, mais c’est normal, on ne va quand même pas continuer à payer des bus pour des gens qui n’habitent pas en ville. Comme me l’a expliqué le responsable du département: « je pensais  que vous seriez content qu’on utilise bien vos impôts !  » Bien sûr que je suis content de payer moins d’impôts pour transporter les enfants des autres, les miens sont vraiment trop loin du lycée qu’on leur impose, qu’ils se démerdent. Ca va leur apprendre la responsabilisation!

Je pense à mon cher cousin, mort récemment, à 50 ans. Sa femme sous le choc qui n’avait pas d’emploi était heureuse d’avoir trouvé un job, dans l’enseignement. Et l’élève qui avait besoin d’un assistant pédagogique était content lui aussi. Mais ce sont des égoïstes. Et nos impôts alors? Heureusement les caissiers viennent de décider une coupe budgétaire, poste supprimé, ma cousine est à nouveau dans la mouise, mais qu’importe, qui connaît ma cousine?

De toute façon l’éducation c’est has been, soyons efficaces, soyons modernes, confions cela à l’entreprise, à quoi bon éduquer des citoyens quand il suffit de former des asservis.

C’est beau la vie chez les comptables. C’est si simple, toute vie finit dans une petite case en bas d’un tableur. Le libéralisme c’est le bonheur: on est libre, libre d’être seul, libre de profiter, d’optimiser.

Et j’ai bien compris, il n’y aura plus de terre du milieu, soit je me hisse plus haut, à l’abri, avec ceux qui peuvent tout se payer, soit je décroche et je rejoins les galériens. A chacun de faire sa guerre, et malheur à ceux qui ont une conscience.

Ca va mieux. Je sais pas pour qui, mais ça va mieux.

Oui, la route est longue …

Je suis passé samedi après midi à la foire Bio de Muzillac pour dire bonjour aux camarades de Rhizomes, association de promotion du libre qui organisait une install party.

Je voulais juste écrire un petit mot pour rendre hommage à tous ces gens qui comme eux se mobilisent un peu partout pour une grande cause (si, si!) et avec parfois bien peu de succès comme ce samedi après midi qui n’a vu que de très rares visites.

rhizomes

Pourtant ils sont là, avec leurs ordinateurs, leur imprimante 3D, et surtout leur savoir. A chaque fois il faut tout amener, tout installer, tout désinstaller, sacrifier un samedi de plus à la cause, bravo les chevaliers du libre, désolé pour le peu d’affluence sur ce coup là, mais à la fin c’est nous qu’on va gagner! 🙂

N’empêche que c’est rageant. Moi j’ai parfois envie de tout bazarder quand l’écho est si faible.

C’est un peu dans cet état d’esprit du militant désabusé ronchon que je suis allé chercher mon fils à un anniversaire dans la soirée. La maman a offert un coup aux parents et on s’est mis à discuter. J’avais avec moi autour d’un verre de clairette 3 mamans et la discussion a fini par en venir … au numérique. Je crains que ce ne soit un peu de ma faute.

On a commencé à parler libre, linux, l’armée, l’éducation nationale… avec toujours la précaution « si je vous saoule avec mes trucs vous m’arrêtez, hein? »

Et bien non, elles avaient l’air sincèrement intéressées. Elle ne savaient pas ce qu’était Linux, le logiciel libre, tout ce que je racontais semblait totalement nouveau pour elles. Elles étaient curieuses, demandeuses d’info et un peu éberluées par quelques vérités militantes que je n’ai pu m’empêcher d’asséner (notamment sur Microsoft et l’Éducation Nationale). Du coup j’ai peut-être même recruté de nouveaux adhérents pour l’association qu’on crée demain. Petit épisode de partage qui fonctionne et qui vous remet en selle. Allez zou, on continue.

stickers

Laeticia, Junker, Youtube, et la liberté

Bravo.

Félicitations Laeticia, l’intégrité est quelque chose de si rare, si précieux, ça me bouleverse quelqu’un qui tient tête, qui ne se laisse pas impressionner. Si tout ce que tu as raconté sur cette aventure est vrai, c’est admirable, respect.

Je résume: Youtube a organisé une campagne pour faire interviewer Junker par des Youtubeurs sympas, ils ont sélectionné parmi d’autres Laeticia pour servir la soupe sans danger. Manque de bol, Laeticia a bossé le sujet et préparé de vrais questions.

« On m’a suggéré de demander à Mr. Juncker “Qu’est-ce que le bonheur ?”, d’évoquer son téléphone Nokia 3310 et son chien qui s’appelle Platon. »

On a fait pression sur elle pour qu’elle ne les pose pas, elle a résisté, et elle a envoyé du lourd. Laeticia ira ensuite jusqu’à refuser un contrat dont elle rêvait avec Google, pour ne pas se faire acheter. Plus de détails ici, avec notamment l’incontournable sexisme qui s’est illustré dans cette opération: logique, on est  dans le monde de la com, Coco!

Je vais maintenant ergoter sur le fond mais avant toute chose j’aimerais insister: respect total pour cette leçon d’intégrité.

Là où je ne suis pas d’accord, c’est sur les dernières secondes de ta vidéo. Tu es pleine d’enthousiasme et tu défends « une plateforme en laquelle on croit et qui doit rester libre ».

Youtube n’est pas un espace de liberté. Youtube, et donc Google, est une entreprise. Sa raison d’être est le profit, ce n’est pas un service public, il ne saurait être question de valeurs ou de démocratie. Lorsque tu endosses ce rôle d’évangéliste pour Youtube, pour moi tu renies les valeurs en lesquelles tu sembles croire.

Crois tu vraiment que les créateurs de ces services que sont twitter, facebook et autres youtube se sont assis un matin à leur table en se disant: « allez zou, je vais inventer un outil extraordinaire qui mettra les gens en contact afin de sauver le monde et promouvoir la démocratie »?

Non. Une startup ça bidouille, et un jour ça se vend le plus cher possible.

Ces outils sont effectivement extraordinaires, l’utilisation conjointe de toutes ces plateformes qui nous donnent des possibilités inédites de diffusion et de partage peuvent effectivement nous aider à promouvoir la liberté, mais Google peut fermer ton compte, facebook et twitter peuvent censurer tes contenus, ils en ont le pouvoir et ils en ont le droit. Il n’est pas question de liberté. Il est question de contrat et d’intérêts.

C’est important parce que ces services sont hégémoniques et qu’ils se veulent toujours plus la vitrine unique du monde. Beaucoup d’internautes ne voient qu’à travers eux. Je peux comprendre qu’on les utilise, moi même je le fais abondamment, mais il me semble qu’il faut toujours garder à l’esprit ce que sont ces entreprises, et ne surtout pas en attendre de la liberté.

La liberté est ailleurs. Ca s’appelle le logiciel libre justement et des alternatives existent. Si tu t’intéresses à ton audience, je le concède, c’est plus compliqué. Mais la liberté n’a pas de prix, une femme aussi fière que toi doit le savoir 🙂

 

PS: l’interview de Junker dans son intégralité

Griezmann, Giroud, Evra et 5 autres bleus refusent de jouer la finale

Screenshot 2016-07-09 10.08.58

source twitter

C’est lors d’une conférence de presse exceptionnelle samedi matin que la nouvelle est tombée.

On savait ces bleus solidaires, on connaissait leur esprit de groupe, leur obsession du commun, mais c’est une situation tout à fait inédite qui enflamme ce WE politico sportif qu’on imagine tumultueux: plus de la moitié des titularisés refusent de jouer la finale si le gouvernement n’abandonne pas la Loi Travail.

« Nous sommes des français comme les autres, inquiets de notre avenir et de celui de nos enfants. »

Les joueurs ont-ils été portés par l’élan social d’un Didier Deschamps qui déclarait au soir de la victoire en demie finale sur TF1?:

« Non, je n’ai pas de pression. La pression ce sont les gens qui se lèvent tous les matins à 6h pour aller travailler qui l’ont. Moi j’ai juste l’adrénaline. »

Didier Deschamps

Toujours est-il qu’à l’instar de la population, c’est donc une majorité de membres de l’équipe de France qui exprime son refus et son exaspération face à des dirigeants autoritaires qui refusent de les écouter.

« Les heures supplémentaires, on sait ce que c’est! Regardez, on est même encore sensés travailler un dimanche ce WE, alors qu’on ne vienne pas nous dire que la flexibilité a encore besoin d’un coup de pouce »

« Une victoire dimanche soir ce serait formidable, mais arrêtons de prendre les français pour des enfants, ce n’est certainement pas la gloriole d’un soir qui les aidera à sortir de la l’ornière néo libérale qui leur suce le sang. Ce n’est que du foot. L’urgence est sociale! »

Manuel Valls a immédiatement réagit pour tuer dans l’oeuf cette initiative islamo gauchiste:

« Il est tout à fait inadmissible que des joueurs qui ont l’honneur de porter le maillot aux couleurs de la France se permettent d’exprimer une opinion politique. Qu’ils aient des revendications je peux le comprendre, qu’ils envoient un fax à ma secrétaire, mais ils doivent le respect aux institutions. Footballers ou pas, ce sont des citoyens comme les autres, ils me doivent obéissance et allégeance. »

Les joueurs ont été logiquement assignés à résidence au stade de France jusqu’à la fin de l’état d’urgence. Deux bataillons de CRS ont été envoyés pour nasser les accès au stade.

 

Article sous licence CB