Un monde sans travail #TheLife #MyLife

J’ai été interviewé pour ce film qui passe mercredi 11 octobre sur France 5. D’après Philippe Borrel, le réalisateur, ma tronche apparaît bien dans le montage final. Il y aurait même une séquence sur notre association d’éducation populaire au numérique puisque Philippe était revenu filmer un de nos ateliers.

Je n’ai pas pu assister à une projection à laquelle j’étais invité, c’est donc le mystère pour moi, petite appréhension.

En général je refuse tout depuis quelques années. Pas que je sois beaucoup sollicité mais bon, ça arrive et en général ma réponse est « merci beaucoup mais nous avons maintenant la possibilité de nous exprimer sans coupure ni montage, et comme je suis chatouilleux sur ce que je veux dire précisément, je me cantonne à mon blog et mes productions personnelles, à ce que je maîtrise de bout en bout. »

C’est ce que j’ai d’abord dit à Philippe mais il a insisté et m’a « eu » pour 2 raisons :

  • le sujet : c’est un sujet qui m’est cher, j’en parle souvent. Philippe m’a d’ailleurs connu via un article que j’avais écrit et qui a un peu tourné en son temps : « Je serais tellement plus utile au chômage« .
  • son travail : il m’a donné quelques références(*) de documentaires qu’il a réalisés et il s’avère que j’en connaissais certains et que je les avais beaucoup appréciés.

Donc voilà, on va causer révolution systémique et quête de sens. C’est après demain soir sur France 5 dans l’émission « Le monde en face » de Marina Carrère d’Encausse. Hâte de voir ça.

 

(*) Quelques réalisation de Philippe Borrel :

L’urgence de ralentir :

 

« Faut arrêter avec le méchant patron »

Dans les débats houleux de nos humeurs militantes revient régulièrement à l’encontre du gauchiste l’accusation de haine du patronat. “Faut arrêter avec le méchant patron, pour la plupart ils sont très bien, il ne faut pas faire d’amalgame”.

En ce qui me concerne je n’ai aucune haine envers qui que ce soit, j’ai des colères et des combats au niveau systémique, pour ce qui est des personnes, je juge au cas par cas.

Mais arguer de l’honnêteté de la majorité des employeurs pour par exemple casser le droit du travail est pour moi un non sens. On entend plus que cette chansonnette “il faut faire confiance” dans la bouche de nos gouvernants dirigeants. Il ne peut être question de confiance dans ces affaires. La loi est entre autre là pour protéger du pire. Cette position c’est pour moi comme vouloir adoucir la législation sur le crime organisé au prétexte que la plupart des citoyens sont honnêtes. C’est irresponsable.

#amha

Scandale! Il prétendait ne rien monétiser, ce qu’il a fait va vous estomaquer!

Imposteur! C’est le premier mot qui nous vient à l’esprit quand on évoque ce malfaiteur.

Alors que ce triste Sir prétend depuis plus de 10 ans ne rien monétiser de ses pitoyables « productions » musicalo-pathétiques, nos inspecteurs en fact checking ont passé au crible son dernier méfait, les résultats sont édifiants.

La vidéo d’abord (à surtout ne pas regarder ni partager)

 

Et maintenant les faits!

Placement produit

Le placement produit consiste à insérer discrètement des produits dans une vidéo en faisant genre que j’ai pas fait exprès et que t’as même pas vu qu’en fait je suis grassement payé pour les faire apparaître dans ma vidéo qu’elle fait 3 millions de vues par heure. Comme on peut le voir ci dessous dans cette magnifique infographie, aucun doute, cet ignoble individu a touché des sommes très certainement colossales pour faire la promotion du livre Surveillance:// de Tritan Nitot

scandal

Un œil aguerri saura également retrouver quelques références discrètes mais non moins coupables!

scandal3

Name dropping

Technique au combien sournoise qui consiste en un matraquage de notifications à des relais d’influence en les signalant comme figurant dans le dit contenu. « Tout flatteur vit aux dépends de celui qui le follow! »

Flagrants délits de name dropping massif :

scandal2

Message subliminale

Là on touche le fond ! Même chez HEC en neuro-marketing on n’enseigne plus cette technique sauvage d’incrustation flash d’image imperceptible à l’œil nu mais qui s’imprime dans votre cortex sub-libidineux antérieur. Il aura fallu toute la sagacité de nos experts pour trouver la trace de ces procédés délictueux passibles de 3 ans de déconnexion ADSL. Rendez vous à la seconde 6:18, vous n’en croirez pas vos yeux!

scandal4

Quand on pense que cet individu se répand depuis des siècles dans tous les média pour faire la morale à tout le monde alors qu’il n’est au final qu’un manipulateur et un tricheur !

Selon nos calculs avec toutes les marques citées le jcfrog se fait au bas mot entre 3 et 4 millions d’euros par vidéo. Pas étonnant que Monsieur puisse s’acheter un château au bord de la mer!

La riposte

Partagez massivement ce post, le monde libre doit savoir, il faut absolument stopper cet individu qui ne recule devant aucune bassesse pour assouvir sa soif de pouvoir et d’argent.

 

ça va mieux

Ca va mieux.

Je suis un nanti. Je ne manque de rien. Tout va bien. Tout va mieux.

Je regarde la télé, le journaliste de France 3 défend le service public en m’expliquant que les impôts baissent pour les classes moyennes, et il ajoute que “c’est une bonne nouvelle”. Faut dire que les classes moyennes souffrent tellement, si tu savais.

Donc oui c’est une bonne nouvelle. A l’hôpital de mon territoire on ne met que 5 heures à attendre aux urgences, demain on attendra 6 ou 7, mais c’est cool, je vais pouvoir changer d’iPhone. Et puis on devrait aussi pouvoir économiser sur les salaires vu le taux de burnout chez les urgentistes, ça aussi c’est une bonne nouvelle !

De toute façon je paye une fortune une mutuelle. Là aussi ça va mieux, grâce à nos petits bijoux du tracking on va pouvoir baisser les cotisations de gens qui le méritent. Les gras du bide qui ne font pas de footing payeront pour les gens bien, et ça c’est cool.

Toutes ces inepties sur la solidarité, la mutualisation du risque dans un monde complexe qui prendrait en compte la difficulté d’encaisser les accidents de la vie, l’indicible dette de chacun au commun, c’est bon pour la vieille gauche archaïque, soyons moderne, soignons les bien portants avec l’argent des paumés. Responsabilisons!

Mes enfants n’ont plus de transports en commun pour leur lycée de secteur, mais c’est normal, on ne va quand même pas continuer à payer des bus pour des gens qui n’habitent pas en ville. Comme me l’a expliqué le responsable du département: « je pensais  que vous seriez content qu’on utilise bien vos impôts !  » Bien sûr que je suis content de payer moins d’impôts pour transporter les enfants des autres, les miens sont vraiment trop loin du lycée qu’on leur impose, qu’ils se démerdent. Ca va leur apprendre la responsabilisation!

Je pense à mon cher cousin, mort récemment, à 50 ans. Sa femme sous le choc qui n’avait pas d’emploi était heureuse d’avoir trouvé un job, dans l’enseignement. Et l’élève qui avait besoin d’un assistant pédagogique était content lui aussi. Mais ce sont des égoïstes. Et nos impôts alors? Heureusement les caissiers viennent de décider une coupe budgétaire, poste supprimé, ma cousine est à nouveau dans la mouise, mais qu’importe, qui connaît ma cousine?

De toute façon l’éducation c’est has been, soyons efficaces, soyons modernes, confions cela à l’entreprise, à quoi bon éduquer des citoyens quand il suffit de former des asservis.

C’est beau la vie chez les comptables. C’est si simple, toute vie finit dans une petite case en bas d’un tableur. Le libéralisme c’est le bonheur: on est libre, libre d’être seul, libre de profiter, d’optimiser.

Et j’ai bien compris, il n’y aura plus de terre du milieu, soit je me hisse plus haut, à l’abri, avec ceux qui peuvent tout se payer, soit je décroche et je rejoins les galériens. A chacun de faire sa guerre, et malheur à ceux qui ont une conscience.

Ca va mieux. Je sais pas pour qui, mais ça va mieux.