Et si @Framasoft allait trop loin

Nous étions nombreux à saluer cette folle initiative : proposer des alternatives libres à des services privés. Mais toutes ces années plus tard, alors que Framatube vient de détrôner en nombre de vues de YouTube, qu’on ne peut plus ouvrir un œil sans être envahi par les marques de ce Framaworld, n’est-il pas temps de s’interroger sur le monopole ahurissant du plus grand trust international qu’est devenu Framasoft.

Je pose la question.

Si tu es conscient de l’ampleur du danger, toi aussi tu peux agir, tout de suite, rejoins nous ici!

Article sous licence CB

Griezmann, Giroud, Evra et 5 autres bleus refusent de jouer la finale

Screenshot 2016-07-09 10.08.58

source twitter

C’est lors d’une conférence de presse exceptionnelle samedi matin que la nouvelle est tombée.

On savait ces bleus solidaires, on connaissait leur esprit de groupe, leur obsession du commun, mais c’est une situation tout à fait inédite qui enflamme ce WE politico sportif qu’on imagine tumultueux: plus de la moitié des titularisés refusent de jouer la finale si le gouvernement n’abandonne pas la Loi Travail.

« Nous sommes des français comme les autres, inquiets de notre avenir et de celui de nos enfants. »

Les joueurs ont-ils été portés par l’élan social d’un Didier Deschamps qui déclarait au soir de la victoire en demie finale sur TF1?:

« Non, je n’ai pas de pression. La pression ce sont les gens qui se lèvent tous les matins à 6h pour aller travailler qui l’ont. Moi j’ai juste l’adrénaline. »

Didier Deschamps

Toujours est-il qu’à l’instar de la population, c’est donc une majorité de membres de l’équipe de France qui exprime son refus et son exaspération face à des dirigeants autoritaires qui refusent de les écouter.

« Les heures supplémentaires, on sait ce que c’est! Regardez, on est même encore sensés travailler un dimanche ce WE, alors qu’on ne vienne pas nous dire que la flexibilité a encore besoin d’un coup de pouce »

« Une victoire dimanche soir ce serait formidable, mais arrêtons de prendre les français pour des enfants, ce n’est certainement pas la gloriole d’un soir qui les aidera à sortir de la l’ornière néo libérale qui leur suce le sang. Ce n’est que du foot. L’urgence est sociale! »

Manuel Valls a immédiatement réagit pour tuer dans l’oeuf cette initiative islamo gauchiste:

« Il est tout à fait inadmissible que des joueurs qui ont l’honneur de porter le maillot aux couleurs de la France se permettent d’exprimer une opinion politique. Qu’ils aient des revendications je peux le comprendre, qu’ils envoient un fax à ma secrétaire, mais ils doivent le respect aux institutions. Footballers ou pas, ce sont des citoyens comme les autres, ils me doivent obéissance et allégeance. »

Les joueurs ont été logiquement assignés à résidence au stade de France jusqu’à la fin de l’état d’urgence. Deux bataillons de CRS ont été envoyés pour nasser les accès au stade.

 

Article sous licence CB