P’tain, 44 années au compteur déjà ;)

Il est habituel à chaque anniversaire de faire le bilan de l’année passée. Je l’aurais bien fait comme pour le billet de mes 43 ans, mais il n’y a pas grand chose à dire. Je pense que l’article de mon collègue blogueur Alias résume mon état d’esprit en ce jour où j’augmente le nombre d’années.

Je ne me sens pas comme les adultes que j’ai croisé quand j’étais petit et que je prenais pour des vieillards alors qu’ils avaient dépassé la quarantaine. Quand j’avais 10 ans, je ne m’imaginais pas à quoi je ressemblerai à tel âge canonique !

Je ne suis toujours pas dans une relation sentimentale, sur ce plan, je ne me fais plus trop d’illusions… D’ailleurs, qui irait le courage de me supporter ? 🙂

Qui pourrait supporter un quadragénaire qui voudrait bien se taper le Hellfest mais qui n’en a malheureusement les moyens, même s’il se lançait à son compte quelques mois avant le dit événément musical ?

Ce qui me fait tirer la grimace, c’est de voir des personnes de ma génération en train de galérer pour avoir un emploi ou le conserver avec un ulcère à la clé… Cela ne me fait pas rêver. Je sais que je suis à une grosse quinzaine d’années pour ce que je considèrais en tant que gosse comme l’âge de la mort, la soixantaine.

Autant dire qu’avec le recul et la vitesse à laquelle les années passent, je relativise cette vision désormais. Ce qui me fait peur, c’est la génération de « mes enfants » (du moins si j’avais franchi le cap de devenir père) croire qu’elle pourra s’enrichir par des réseaux de vidéo comme Youtube. Pour un Squeezie, combien de centaines ou de milliers de personnes déçues ? En l’espace d’un an, je frôle les 3100 abonné(e)s sur ma chaîne youtube. Pas si mal que cela, au final 🙂

Je prends toujours autant de plaisir à faire partager mes connaissances, à étriller des distributions GNU/Linux qui le mérite. Même si j’ai passé des périodes de doutes durant l’année qui vient de s’écouler, j’ai compris que l’on devrait faire avec les trouducs, et je dois dire que la modération des commentaires est idéal pour limiter la casse.

D’ici mes 45 ans, j’espère que ma chaîne sera arrivé aux 4000 voire 5000 abonnés, soyons fous. Que mes projets scripturaux auront bien avancés, et que j’aurais eu le courage pour me mettre à mon compte et gagner quelques dizaines d’euros par trimestre (avec du vent dans le dos !)

On verra donc pour le dimanche 10 février 2019, jour où j’aurais atteint la moitié de ma quatrième décennie…