Un canal de communication privé ?

Lorsque que je donne ma conférence du pseudonymat au pseudonyme on me pose la question suivante « est ce que j'ai un autre pseudonyme décorrélé – non lié à mon pseudonyme actuel et non lié à mon identité civile…. » Je dois avouer que pour différentes raisons, qu'il faudra que je détaille ultérieurement dans un futur billet, j'y pense de plus en plus. Toutefois, vu l'ampleur du travail que cela serait, car cela est long et compliqué de recréer tout un tissu social en repartant de zéro (pour faire plus simple) et afin d'évaluer les contraintes que cela aurait et commencer par une première expérimentation moins contraignante, je pense que je vais, un peu, changer mon usage des réseaux sociaux.

En réseau social actuellement, j'en utilise deux : Twitter et Mastodon. J'ai longtemps utilisé Diaspora, laissé de côté (abandonné devrais-je dire) par manque de temps au profit de Mastodon. Mais mon fil Mastodon actuel – en ce qui concerne mes publications personnelles – reste encore trop un simple copier coller de mon fil Twitter.

Pour avoir deux canaux de communication sur les réseaux sociaux distincts aux usages et buts différents, et gérer les contraintes qui apparaissent peu à peu avec mon passage du pseudonymat au pseudonyme, j'expérimente donc les usages suivants :
- Twitter pour la veille, le « CV » et la personne publique.
- Mastodon, désormais, en accès restreint (pour choisir les personnes qui me suivent et en ne rendant pas public mes messages), pour garder une intimité « relative ».

Le blog continue, mais aura probablement une orientation avec des réflexions et du partage généraliste et générique, les états d âmes seront alors réservés à Mastodon.
Ce que je raconte n'engage que moi. Ne concerne que moi. Dans le cadre de mes activités dans le cadre professionnel, j'ai un droit de réserve à appliquer. Mais en dehors ? En tant que personnage publique ? Je ne suis nullement le porte-parole de quiconque que ce soit les associations, collectifs ou causes dans lesquelles je m'implique ou je crois tout comme mon pseudonyme, par principe, ne doit pas être lié à l'entreprise qui m'emploie. Mais comme mon pseudonyme est relié indirectement à mon activité professionnelle, je ne pourrais jamais empêcher des personnes de faire un lien, volontaire ou non, entre mes propos personnels et la personne que je suis professionnellement. Certes la frontière est assez mince, mais elle existe. De plus, Internet n'oublie pas. On change de vie… Si je sais où je serai dans quelques mois, je ne sais pas où je serai dans des années…

Ce sont là des éléments de réflexions qui seront à amener à évoluer et s'enrichir avec le temps. Ce billet apporte de l'eau au moulin de la réflexion « faut-il ou non faire le choix de passer du pseudonymat au pseudonyme » à travers un nouveau partage - retour d expérience personnel sur ce sujet. Je n'ai pas et il n'y a pas de réponse, chaque cas et situation est particulière. Et les situations ne sont pas immuables et évoluent avec le temps.